Au détour des ruelles

Château

Le passé de ce bel édifice ne nous est pas connu très précisément. Il aurait été bâti sur les fondations des anciens remparts lorsque ceux-ci n'ont plus eu de fonction défensive. Cette demeure bourgeoise s'est agrémentée d'une tour datant du XVIIIe siècle, d'où son appellation de château. La famille Bonnefons-Delmas en a fait donation à la commune à condition d'y créer une maison de retraite. Cette demande a été réalisée.

Réfectoire des moines

Cet édifice bâti sous l'autorité de Gausbert servait de réfectoire aux moines. Il y avait aussi une cuisine (sur le mur de la face nord les vestiges d'un évier sont visibles) et une chambre pour un chanoine. La voûte ogivale possède quelques sculptures, elle a été restaurée en 1988. Vous découvrez la baie méridionale mise à jour pendant la restauration du réfectoire. Ses colonnettes rappellent celles de la salle capitulaire de l'abbatiale. L'inscription 'VIVE LE ROY', découverte sous le crépis, témoignerait de la fidélité des abbés de Montsalvy au roi de France.

Porche médiéval

Cette porte est aussi nommée porche sud ou porte d'Entraygues, car elle ouvrait la cité dans cette direction. La ville du Moyen-Âge est protégée de remparts. Deux faubourgs se sont constitués : le barri Saint Antoine et le barri Saint François. Les portes donnent accès à la ville et tous les soirs, la herse se baisse et les doubles portes sont immobilisées.